Les règles pour faire du camping sauvage

Le camping sauvage est le camping qui se pratique de façon isolée, loin des terrains et structures spécialement aménagées. Toutefois, il est soumis à une réglementation générale, bien que toléré la plupart du temps. Si vous voulez pratiquer le camping sauvage, vous allez donc devoir vous plier à certaines règles. Voici quelques indications sur les différentes règles à respecter si vous souhaitez faire du camping sauvage en France.

Les lieux autorisés

Le camping est évidemment autorisé dans les zones aménagées spécialement pour. Parfois, les structures permettent même de profiter de la nature car elles sont situées tout proche de certains points d’intérêt comme le camping du Lac du Salagou, par exemple. Si vous avez vraiment envie de liberté, vous pouvez pratiquer du camping dans les lieux privés UNIQUEMENT si vous avez eu l’autorisation de son propriétaire, ou bien sous réserve de l’opposition de ce dernier. Vous pouvez donc camper sur n’importe quel terrain privé si vous avez reçu l’accord du propriétaire.

Sur le domaine public, la loi est quasiment la même. Il est accepté et autorisé de camper sur le domaine public, tant que le lieu n’affiche aucune interdiction. C’est parfois le cas pour les parcs ou bien les grandes étendues d’herbe de certaines villes. De plus, il est possible de camper uniquement hors de l’emprise des routes et des voies publiques. N’hésitez pas à vous renseigner sur les différentes autorisations ou interdictions avant de planter votre tente auprès de la mairie de la ville la plus proche du lieu qui vous intéresse.

Ici, c’est interdit !

Les lieux dans lesquels il est interdit de camper de façon sauvage sont assez nombreux. Par exemple, sur les rivages de la mer ou bien dans les sites inscrits ou protégés. Il est également interdit de camper dans les sites classés ou en instance de classement. Les secteurs sauvegardés sont aussi protégés du camping sauvage. Vous n’avez pas le droit de camper à moins de 200 mètres autour des points d’eau captée pour la consommation. Enfin, les réserves naturelles ne sont pas disponibles pour le camping sauvage.

Les interdictions peuvent également être fixées par une réglementation locale ou par un arrêté du maire. Si vous êtes pris en train de faire du camping sauvage sur un lieu interdit, vous vous exposez à une amende prévue par le code pénal et allant jusqu’à 1 500 € selon la nature de la contravention. L’amende pourra être plus ou moins lourde si vous laissez des déchets derrière vous, que vous avez des animaux ou bien que vous portez atteinte à la flore. N’hésitez pas à choisir une aire naturelle pour profiter de la nature en toute légalité !

Les règles pour faire du camping sauvage
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *